Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

LPV BzH acte VI, session Roazhon

7 Octobre 2012, 12:41pm

Publié par Docadn

Bonjour,

 

Un vieux voeu pieu vient enfin d'être exaucé : voir le cercle LPV BzH voguer vers des horizons moins morbihannais !!

Aussi, cette 6ème édition de LPV BzH, organisée par un groupuscule rennais passionné et motivé, s'est déroulée le 06/10/12 dernier au sein de la cave à manger "Un Midi dans les Vignes".

 

DSCF4625.JPG

 

Isabelle & Christophe Ligeron accueillent une grosse dizaine d'alcooliques de passionnés de la dive quille pour un déjeuner "exceptionnel" (le resto est normalement fermé le week-end).

Le temps d'assimiler les prénoms et les pseudos des participants, que j'oublie presque dans la minute suivante, nous voilà déjà attablés attendant que les premiers bouchons sautent. Aucune thématique pour cette session, juste une limite tarifaire de 20 € pour chacun des apports. Tous les vins sont dégustés à l'aveugle.

 

DSCF4629.JPG

 

Domaine Les Loges de la Folie - Montlouis sur Loire - Extra-Brut

 

Nez finement sucré, de pierre humide, à l'attaque tendre, à la bulle moyenne relativement agréable pour le palais, aux amers "pointus". La "tendresse" s'accentue au fil des gorgées, les amers se polissent. Une bulle consensuelle, qui plaira sûrement à un auditoire large, dont je ne suis pas le 1er fan. **

 

DSCF4630.JPG

 

Vouvray - Brut 08 - Domaine Foreau

 

Un nez un poil plus disert que le précédent, laissant juste échapper des flaveurs fermentaires et crayeuses. Une bulle vive, une matière un peu endormie qui se tend lentement. L'ensemble est éthéré, se tonifiant au fil des gorgées. Une bulle à la taille "idéale", portant une matière complexe, complète, vivifiante. J'aime !! ***

 

DSCF4632.JPG

 

Chardonnay - Hautes-Côtes de Nuits 08 - David Duband (mon apport)

 

Un nez boisé prégnant, teinté d'une certaine élégance, où la fraîcheur tente de s'extirper. Une attaque idoine, mêlant insolente jeunesse, soyeux, puissance, ainsi qu'une acidité presque mordante. Un côté alcooleux heureusement dompté par l'entrée du déjeuner. L'ensemble me paraît plus massif que lors des précédentes dégustations. Il n'empêche que le travail délicat d'élevage, l'acidité naturelle du millésime, la puissance de ce chardonnay ne plairont pas à tous. J'aime toujours !! ***

 

DSCF4633.JPG

 

Vouvray - Les Tartemains 03 - Lemaire-Fournier

 

Nez appuyé de champignon, figue, botrytis, avec une pointe d'oxydation de type "peu protégé". Une attaque demi-corps, au sucre évident, relativement déséquilibrée pour mon palais de chieur-né. Moins que la puissance en filigrane de l'ensemble, c'est cette impression d'oxydation prématurée qui me gène un tantinet. Pas mon kif. *(*)/**

 

DSCF4635.JPG

 

Vouvray - Cuvée Château Gaillard 08 - Vigneau-Chevreau

 

3ème vouvray sans entente préalable, un record !! Nez extrêmement fruité, se déclinant sur le berlingot et le raisin flétri. Une acidité salvatrice équilibre parfaitement l'ensemble "typé moelleux", s'étirant sur le bonbon anglais et les fruits exotiques. Très jolie bouteille. ***(*)

 

Place aux rouges.

 

DSCF4640.jpg

 

Mas de la Seranne - Le clos des immortelles 08 - Terrasses du Larzac

 

Nez frais, fruité au bois finalement dominant. L'aromatique très épicée (de ce qui sera au final identifié comme de la syrah) finit par dominer les débats olfactifs. Une attaque boisée, à l'amertume saillante, dont la robe claire (et forcément trompeuse) de la matière m'a fait partir dans un premier temps sur un pinot mal travaillé maltraité !! Les amers désagréables parachèveront mon opinion moyennement positive. **

 

DSCF4641.jpg

 

Porto - Traditional LBV 92 - Ramos Pinto

 

Une incompréhension entre le contributeur et Christophe (ce dernier a compris "bordeaux" au lieu de "porto") met le lusitanien sur les rails d'un improbable accord avec le plat en cours. Nez de cerise à l'eau de vie qui laisse place à une remarquable matière au sucre juste, à la longueur et à la mâche conséquentes. ***

 

DSCF4642.jpg

 

Marqués de Riscal - Rioja - Reserva 06

 

Nez prononcé de "boisé bordelais", avec l'impression d'un élevage relativement soigné. Quelques notes de rafle clôturent le générique du nez. Une attaque plutôt soyeuse, aux épices ménagées, à la fine amertume finale. Pas si mal au bout du compte. **(*)

 

DSCF4643.JPG

 

Clos Romain - Patience 10 - Coteaux du Languedoc

 

Très joli nez, empli de finesse, teinté de fruits à noyaux, assurément sudiste, à la syrah dominante (syrah/grenache selon le site du domaine, mais pas de proportions disponibles). Un boisé, relativement conséquent, laisse une jolie trame jaillir et danser sur le palais avec des amers d'abord prononcés, puis standards. Pas de lourdeur notable, juste un bois un poil prégnant (et c'est encore jeune). **(*)/***

 

DSCF4645

 

Plan de Dieu - Côtes-du-Rhône Villages - Philippe Gambie & Gilles Ferran - Calendal 10

 

Nez gore de boucherie et de lame de couteau froide. Une attaque pleine de mâche, très épicée, à l'élevage dominant, à l'amertume soutenue. Vin servi un poil froid. **(*)

 

Retour sur les blancs. 

 

DSCF4650

 

Mas de Libian - Cave Vinum MMXI - IGP Vin de Pays de l'Ardèche

 

Nez prononcé de carton mouillé, entêtante réduction. Une attaque à l'amertume immédiate pour un ensemble sec, relativement fruité, simple, voire simpliste, pas très mûr, qui m'a fait partir sur un "muscadet pas soigné" alors que nous sommes en présence de viognier, marsanne et clairette... juste à côté !! *

 

DSCF4652.JPG

 

Vignoble d'E - Gewurztraminer 10 - Domaine Ostertag

 

Un nez puissant de litchi nous met rapidement sur la piste du gewurzt. Une attaque fraîche, droite, nette, un poil demi-corps par moments. ***

 

DSCF4654.JPG

 

Domaine Jo Pithon - Anjou - Les Pépinières 05 

 

Bouchonné !! NN

 

Aussi, pour remplacer au pied levé ce TCA imprévu :

 

DSCF4655

 

Floréal Roméro - Dulcinée 05 - Le bouscas 

 

Nez de "flétri" prononcé, safrané, qui me fait partir sur des "sucres angevins". Une très belle acidité anime ce nectar à l'équilibre modèle, à la puissance maîtrisée, à la finale vibrante. Épatant colombard passerillé !! ***(*)

C'est sur cette belle douceur que se termine cette session à l'ambiance détendue, ponctuée des plats gourmands et des explications passionnées d'Isabelle Ligeron (Cf un prochain article). 

En conclusion, un éclectisme plaisant qui me fait (enfin) réfléchir sur les limites de certaines thématiques (cépage, appellation, région) avec leur cortège limité de comparaison, d'exigence subjective, de discipline et de concentration souvent mal appropriées dans ce type de rencontre. 

 

DSCF4648.jpg

 

Encore merci les gars (c'est vrai que ça manque cruellement de filles), c'est quand vous voulez pour la prochaine !! Vous pouvez d'ailleurs lire leurs CR ICI.

Commenter cet article

mika 02/05/2013 18:07

Les vins des Hautes Côtes de Nuits ont une fermeté atténuée par le moelleux du Chardonnay. Leur structure est à la fois élégante et solide. Ces vins peuvent se consommer jeunes mais aussi vieillir 5 à 10 ans en caves, relevés par une bonne acidité et des tanins bien présents. Un domaine à suivre...