Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Torino salé...

1 Septembre 2011, 17:28pm

Publié par Docadn

La (trop) brève escale dans la capitale piémontaise, m'a privé de la possibilité d'embrasser "un panel représentatif" de la cuisine nord-italienne (si tant est qu'elle existe !!).

2 nuits sur place, 1 déjeuner et 2 dîners seulement au compteur (et sur la balance aussi !!).


Italie-Suisse-2011-0572.JPG


Un premier repas (après une visite au musée du cinéma ci-dessus) qui a pris une tournure tragi-comique (j'ai oublié jusqu'au nom de l'établissement, tellement il m'a gavé). 


DSCF3713.JPG


A peine arrivés, nous sommes jetés au fond d'une salle déserte (quand la terrasse est pleine, l'étage bondé), puis oubliés une bonne vingtaine de minutes avec des menus à décrypter...

Les serveurs passent une bonne dizaine de fois, sans s'arrêter... La patronne, sentant "un certain agacement de ma part",  nous amène des bruchettas (bonnes) pour patienter et s'excuser...

La commande est prise une bonne quinzaine de minutes plus tard.

Puis, plus rien.

Quand une assiette de charcuterie débarque entre les mains de la patronne, comme pour s'excuser à nouveau du zapping systématique de la part des 2 connards serveurs qui s'en battent les c... très distraits (que je soupçonne d'avoir transmis la commande avec beaucoup de retard).


DSCF3718.JPG


Des "ravioles de poissons" bonnes, justes fondantes, un poil salées par le jus, au bout d'une heure et quart.


DSCF3714.JPG


Un "sympathique petit sicilien" pour faire glisser le tout, 02h00 pour ça !!

Service de daube, cuisine correcte, mais le mal est fait, malgré la gratuité des bruchettas et de l'assiette de charcuterie...


Le déjeuner du lendemain, se présenta fort heureusement sous de meilleurs auspices.

Une adresse soufflée par Luca Roagna himself, lors d'une visite improvisée de notre part, l'avant-veille à Barbaresco (article à venir).

Pour lui, c'est tout simplement "la meilleure trattoria de la ville".

C'est sous une fine pluie (après une visite marathon au museo egizio), que nous nous rendons au 23 Via Monte di Pièta, au Ristorante Consorzio.


Une escalope de veau panée, une panna cotta (d'anthologie, je me répète, je sais !!), peu esthétiques (d'où l'absence volontaire de clichés) mais cinglantes.

Assurément une cuisine simple, goûteuse, soignée,  justement tarifée (2 plats, 2 desserts, une bouteille d'eau pour 38 €).

Je vous invite à consulter la carte des vins, remarquablement pointue...


Ristorante Consorzio

Via Monte di Pièta, 23

Torino

fermé samedi midi et dimanche

+39 011 276 7661


DSCF3728.JPG


Fin du séjour. Au fil de nos pérégrinations nocturnes, nous atterrissons au Satprem, Via Piave (une rue perpendiculaire à la fameuse Via Garibaldi). L'établissement est un "bioristorante naturale", qui affiche fièrement sa "certification biologique d'une cuisine naturelle" axée sur le poisson, la viande blanche, le végétarien.

Déco un peu improbable, mêlant des influences indiennes et "le reste du monde philosophiquement annexé par les bobos".

Les tables sont plus cohérentes. Un menu très fourni, qui provoque toujours en moi une certaine méfiance. 


DSCF3730.JPG


Antipasto de tofu épatants, où nous devinons facilement ceux à la betterave, moins facilement les autres.

Des "linguines au poisson et à la tomate" honnêtes, sur lesquelles j'ai empilé un "biotiramisu" moyen. Au global, un service sympa, une cuisine "tiède", mais naturelle...


Satprem

Via Piave, 8/10 

Torino

011.436.66.80

www.satprem.it


Fin du séjour, nous remontons toujours le temps. Prochaine étape : le vignoble du Piémont....

Commenter cet article

AlainT 02/09/2011 06:38


Cher Bionaute,
Et pourquoi n'irait-on pas se faire une bouffe effectivement ? Reste à trouver un lieu susceptible de faire "l'unanimité", ce qui risque de ne pas être évident. De plus, comme je ne sais rien de
votre situation géographique ni de vos goûts, je ne peux pour l'instant rien vous proposer. Au fait, si cela ne vous dérange pas, j'aimerais que mon pote assiste à ces agapes ! Quant à son taux de
réussite, je n'ai pas fait le moindre décompte, mais à la louche, il me semble supérieur à 50%. Tout dépend évidemment de ce qu'on appelle "réussite", et pour le connaître à priori un peu mieux que
vous, je pense que son curseur est positionné assez haut.
D'autre part, gardez à l'esprit qu'il n'est pas forcément évident de taper systématiquement dans le mille quand vous avez certaines contraintes pécuniaires (par exemple, notes de frais dans son cas
pour les adresses parisiennes...)


bionaute 01/09/2011 22:46


Alain T on ira bouffer ensemble parce que votre pote, il a trop la poisse! 50 % de réussite pas mieux qu'à paris il a la guigne ou quoi?


Docadn 01/09/2011 22:58



Ce que vous nommez guigne, je le nomme exigence (dans ce domaine, c'est vrai que l'on n'a pas la même echelle me semble-t-il !!)...  Vous remarquerez que c'est l'adresse chuchotée qui fut la
meilleure, elle est plutôt discrète en terme de média !!. J'en ai encore plein d'autres à venir... Attendez-vous au pire.....


PS : je vous rappelle que ceci n'est pas un blog de "Bisounours qui mangent toujours trop trop bien dans les trop trop meilleurs restos du monde en bas de chez eux où aucun plat n'est jamais
indigne parce qu'ils ont trop trop de goût pour aller dans les restos trop trop pourris !!!"



AlainT 01/09/2011 21:14


Maître Bionaute,
Si vous pouviez avoir la gentillesse de me distraire...
Par avance, merci !


Docadn 01/09/2011 21:29



Et maintenant que le petit salé est sur la table, va falloir le déguster !!!