Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

L'Atlantide

3 Décembre 2009, 18:27pm

Publié par Docadn

Vingt heures pétantes et c'est au 3ème étage de la CCI de Nantes que nous avons rendez vous avec la cuisine de Jean-Yves Gueho.
Jolie salle panoramique avec vue sur l'ile du grand éléphant le plus célèbre de l'ouest et toujours cette pu.. de pluie qui balaie la terrasse et les baies vitrées.
Accueil pro et délicat, table bien située (201). C'est parti et très vite puisqu'à peine 25 secondes après avoir posé nos séants, les grignotages sont déjà là :


Bonbon de foie gras et gelée de coing

Le bonbec de foie gras est tiède et bon. Joli contraste entre la brick craquante et fine et le foie gras poêlé.La gelée de coing me parle moins mais est bien exécutée.
Le tout sur une flûte rosé Besserat de Bellefon (Cuvée des moines), très crémeux et (hélas) encore un poil trop dosé pour moi. Ça me laisse un peu froid contrairement au tarif de la dite flûte (17 euros). en face on sirote le cocktail maison à base de Cointreau et de champagne.


N'étant ni fan de cocktail ni Cointreau et malgré la jolie présentation, je me lance dans l'étude des menus.


Et rapidement l'un d'eux se détache rapidement par sa variété et les produits proposés et il se nomme "Métissage des saveurs" (55 euros).
En parallèle la carte des vins (le bottin) au premier abord classique, et qui après un second balayage s'avère pertinente, éclectique notamment coté Loire (heureusement). Un jeune et passionnant sommelier au service. Et coup d'envoi du menu avec :

Éveil de palais


"Levée de merlan" mi cuit et velouté de poireau

Un tronçon de filet juste saisi et fondant comme je l'aime. C'est délicat, juste relevé par le fin velouté. Une bouchée délicieuse pour amateur de poisson "presqu'à poil". Un peu japonais, totalement bon. Ça commence très bien.


Homard du pays aux navets croquants, miel et romarin

De fines pétales de navets abritent la pince de homard tiède. L'ensemble est une tuerie de chez Attila !! navets croquants et fins (je hais les navets !!), homard saisi au laser, iodé, moelleux et ce "faux bouillon et vrai jus" est le second homicide du plat. Très grand plat, trop petite entrée, mais très grand plat...Une véritable gifle gustative !!!


Bar laqué au citron coquillages du golfe

A peine remis ce cette entrée d'anthologie, que survient l'un de mes poissons favoris. D'emblée une douche froide comme j'en ai rarement vécu après un tel plaisir. Le poisson est définitivement bien trop cuit. La cuisson se fait plus fine au fur et à mesure que l'épaisseur du poisson se fait plus dense. Las, c'est raté !!!Matière asséchée par une cuisson mal maîtrisée. Les petits coquillages sont le parfait contre exemple du poisson. Un moelleux laissant l'iode et la fraîcheur intactes. Ils sont délicieux et trop rares.


Tranche épaisse de côte de veau , jus corsé

La tranche est grasse est goûteuse et parfaitement saisie.La grande surprise vient de l'accompagnement composé d'une aubergine et de champignons aux parfums et à la cuisson extra. Le jus corsé est juste un poil trop salé à mon goût. dans l'ensemble un bon plat.


Cake citron en dôme ananas rôti

En fin la deuxième belle claque de la soirée. Cake juste "trempé", cuisson de l'ananas parfaite et très belle expression de fruit dans l'ensemble. La glace au nougat (au demeurant délicieuse) me paraît juste de trop dans ce dessert fort réussi.L'ananas "parfait" restant pour moi à la charge de l'Auberge de Kerbourg de St Lyphard désormais fermée.


Les mignardises

des mignardises soignées avec une "petite mention" pour les macarons framboise juste un poil trop sucrés. Nous terminons le repas par un moka d'Ethiopie fort corsé. Service relativement rapide pour ce type d'établissement (02h00).
mais une jolie régularité dans le "lancement des plats".
Coté vin, j'ai voulu redonner une autre chance à un domaine goûté la semaine précédente et qui m'avait laissé une impression mitigée.


Macon Villages Guillemot-Michel "Quintaine" 2004

Et j'ai bien fait, car j'ai pu goûter un vin exprimant toujours des fruits jaunes et exotiques mais avec une très belle tension dont il manquait sur 2006. Un vin qui s'est ouvert au long du repas et toujours marqué par cette finale épicée et délicieuse. Là je l'aurais noté plutôt ***/***(*).
L'Atlantide, "un mac, 4 toques" selon les classements du rouge et jaune. Ok pour le mac, pour les 4 toques, c'est moins évident, car il y a un manque flagrant de régularité et d'application sur les mets goûtés.
Il est capable du meilleur et j'ai pu l'entrevoir alors pourquoi pas sur tout un repas !!!
Malgré tout de bons moments et de moins bons aussi.
Une belle conclusion de normand...

L'ATLANTIDE
16 quai Ernest Renaud 44100 NANTES
 Tél : 02 40 73 23 23
Fax : 02 40 73 76 46
 www.restaurant-atlantide.net

Commenter cet article

docadn 13/12/2009 19:36


Salut Alain,
j'ai été moi aussi surpris par un certain classicisme de la cuisine . J'avais comme toi lu ça et là que la cuisine était créative voire osée... Eh bien ce ne fut pas le cas !! Coté notation, je
faisais un raccourci Mac/GM pensant qu'un 4 toques pouvait "frôler" un double mac... Mais 17/20 c'est sur noté alors ;-))


AlainT 13/12/2009 17:38


Ouais, en relisant ton commentaire, je suis un peu dubitatif. Cette adresse figure depuis longtemps sur mon carnet, mais l'occasion ne s'est jamais présentée. Je ne suis plus aussi certain d'en
avoir autant envie ! Un peu surpris par le côté assez "classique" de certains des plats que tu décris, alors que le chef est plutôt classé dans les "créateurs".
Dernière chose, ne pas oublier que la nouvelle classification du GM a changé la donne : les "4 toques" actuels correspondent peu ou prou aux anciens "3 toques", et l'Atlantide appartenait à cette
catégorie (avec 17/20)...
Alain