Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

La Suite à La Rochelle...

18 Novembre 2012, 10:09am

Publié par Docadn

Bonjour,

 

Dire que La Suite n'existerait pas sans Xynthia, est un doux euphémisme de littérature de comptoir.

Johan Leclerre, avant de s'installer à La Suite, a connu un parcours spectaculaire qui l'a mené de Cagna (Relais Sainte-Jeanne) à Gagnaire (époque St-Etienne), en passant par Troisgros à Roanne, ou encore Ducasse à Monaco. Une longue marche qui l'a mené au prestigieux col tricolore en 2007.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/169331DSCF4823.jpg

 

Bien avant le titre de MOF, Johan et Stéphanie Leclerre s'étaient installés dans "La Maison des Mouettes" en 1998. 

Deux restaurants, un bel hôtel de 12 chambres à Aytré, rasés dans la nuit du 27 au 28 février 2010 par la tempête Xynthia.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/804446DSCF4826.jpg

 

Les Leclerre abattus (sans mauvais jeu de mots), ont rebondi rapidement. En mai 2011, ils ouvrent La Suite, un restaurant de quartier au coeur de La Rochelle historique. Sobriquet "pied de nez" à la nature, symbole de continuité... 

 

http://img11.hostingpics.net/pics/858861DSCF4825.jpg

 

Ce long week-end de la Toussaint se termine, nos agapes aussi. Dernière étape chez un des "espoirs" les plus prometteurs de la place de La Rochelle.

L'oeil averti observera rapidement la prédominance des Coutanceau sur la ville. Le 2 macarons est désormais entre les mains de Christopher (qui, comme un interne en collège, soucieux de ne pas perdre se faire voler ses affaires, a marqué son prénom sur tous les petits stores ringards de l'établissement), quand son frère Grégory "téléguide"  Le Comptoir des Voyages,  Les Flots,  L'Entracte,  La Cédraie...

"Coincé" entre Les Flots et Le Comptoir des Voyages, Johann Leclerre tente d'attirer les regards avec son col tricolore (affichant même sur la devanture le fait d'être le seul MOF de Charente-Maritime...).

 

http://img11.hostingpics.net/pics/835937larochellelasuite79067.jpg

 

(source l'Internaute)

 

Une déco en provenance directe de M6 et de sa génitrice blonde énervante, avec les mêmes codes couleurs, le même mobilier qui me saturent la rétine depuis au moins 3-4 ans. Sans parler de l'inusable compli' "lounge-Costes", sûrement pompée sur le CD original de  Suwanna.

L'esprit se veut assurément "chic-contemporain". Cela ressemble plus à un bar à cocktails new-yorkais des années 80 où il ne manque plus qu'un faux Tom Cruise à peine "déBiactolisé", qu'à un resto à vocation gastro... Passons aux assiettes et son menu à 26 €...

 

http://img11.hostingpics.net/pics/839429DSCF4827.jpg

 

Crème de potimarron 

 

http://img11.hostingpics.net/pics/664463DSCF4829.jpg

 

 Pain Bagnat (olives, anchois marinés, radis fenouil)

 

http://img11.hostingpics.net/pics/120758DSCF4830.jpg

 

Galette de maïs roulée, effilochée de saumon et chèvre frais

 

http://img11.hostingpics.net/pics/538295DSCF4833.jpg

 

Merlu poché au beurre tandoori, fine ratatouille d'automne taillée au couteau

 

http://img11.hostingpics.net/pics/497622DSCF4834.jpg

 

Tartare de fruits frais version automne-hiver, sorbet passion

 

http://img11.hostingpics.net/pics/440184DSCF4836.jpg

 

Cheesecake, crème glacée au thé Matcha

 

Derrière le cv du cuisinier, son titre de MOF, les intitulés, le tarif du déjeuner, la déception est hélas au rendez-vous. 

La mise en bouche est gentille, mon entrée plutôt pas mal (pain bagnat), à l'huile d'olive douce et plaisante, aux bons anchois,  quand celle de La Miss est d'une franche banalité. 


Le plat est par contre d'une médiocrité criante en terme de cuisson (pour une fois, je me suis mis dans la peau d'un gars qui mange un poisson "normalement" cuit). c'est extrêmement sec, bâclé, quand le tandoori est juste bon. Dommage, car l'accompagnement était soigné. Celui de La Miss était juste mieux moins cuit...


Quant au dessert, il semble avoir fait l'équivalent d'un Vendée Globe au frigo, tellement le "goût" de ce dernier était prégnant dans le cake... La glace était par contre bonne. 

Le dessert aux fruits fut qualifié de "salade de fruits en emporte-pièce" par La Miss, convaincue par le sorbet (dont elle n'est pas fan habituellement). Un bon point pour l'acidulé de l'ensemble.


Le service se veut "standing poussant poliment mais souvent sur les boissons", la clientèle bourgeoise péteuse (entendu à la table voisine : "désormais c'est uniquement Coutanceau et ici que je viens manger..."), la musique sincèrement insupportable.

Carte des vins classique, s'appuyant sur les champagnes de "grandes maisons", aux généreuses vitrines de propagande. 


En conclusion, il est clair que le col tricolore, fièrement revendiqué dès l'entrée, est un symbole d'exigence fort dont je n'ai pas retrouvé "la sève" dans les plats délivrés ici.

La déco et l'ambiance ne m'ont pas mis plus à l'aise (je passe sous silence les "tables semi-hautes ou basses" comme au Suwanna, sans parler de ma chaise déjà branlante).
La vraie déception du week-end quand, sur le papier, ce devait être LA table censée faire trembler le petit empire des Coutanceau... 

 

La Suite - Johann Leclerre

15 rue de la Chaîne

17000 La Rochelle

tél : 05 46 50 51 98

www.lasuite.co

suite@orange.fr

Commenter cet article

bionaute 19/11/2012 21:59

B..., d.....;
rassurez moi, vous n'aviez quand même pas imaginé qu'j'étais allé cafter??

bionaute 19/11/2012 21:08

Bonsoir Docadn,
Point de balancement de ma part: je leur ai juste signalé un texte difficilement compréhensible qu'il vont rectifier. Le consulting je laisse cela à mon fils.
La seconde partie de votre texte, restera pour moi un mystère.
Bien à vous

bionaute 19/11/2012 12:17

fautes, scusi
Bien à vous

bionaute 19/11/2012 12:16

Bonjour Docadn,
je reçois à l'instant un mel de remerciements de Mme Leclerre à qui j'ai signalé quelles afutes intempestives sur son site.
Ps qui n'a rien à voir: un homme capable de manger de la cuisine asiatique dans un routier à Kervignac le vendredi soir ne peut pas être tout à fais mauvais. Entre nous, est ce qu'une séance
d'électroconvulsivothérapie à été nécessaire le samedi matin?

Docadn 19/11/2012 18:39



Bonsoir,


Et en plus, vous me balancez sans vergogne à l'ennemi !! Décidément un vieux réflexe que de donner des informations sur autrui, attention à ne pas finir rasé en place publique !! A moins que vous
ne fassiez du consulting bénévole pour restos en mal d'intitulés littéraires... Pour la vulsivothérapie, rien à signaler, vous voyez ce qu'il reste du mot pour peut-être vous en servir !!


Cordialement



bionaute 18/11/2012 14:27

Bonjour Docadn,

FINE (là en général je ne rentre pas, je fuis) ratatouille d'Automne (rien que ça!) taillée AU COUTEAU: le ridicule ne tue pas, remarquez il peut attendre qu'il rouille un peu son couteau pour se
faire Hara Kiri, ça lui fera plus mal.

Ps qui n'a rien à voir, si vous pouviez fournir la liste de vos prochains restaurants, ça pourrait être utile
Bien à vous

Docadn 18/11/2012 18:48



Bonsoir Bionaute,


Un peu d'indulgence, des gens passent des heures à chercher des intitulés sensés vous faire saliver... On a les nègres qu'on peut, sans prix littéraire il va de soi...


Quant à ma liste de restos, diantre, une embuscade me prépareriez-vous ?! vous savez, rien ne change ici, je n'ai pas de "liste d'attente", la médiocrité à toujours le droit de citer, un rayon de
soleil vient parfois égayer mes expériences culinaires, mes collègues de fourchettes parisiens sont souvent plus inspirés que moi sur leurs choix, donc désolé, je n'ai pas de liste, ni en tête,
ni en projet...


PS : tiens, pour vous le local, testé vendredi soir, La Dolphina, petite soeur de l'infâme routier Le Dauphin (ZI du Porzo à Kervignac), sert une petite cuisine asiatique honorable, quasiment
fraîche,  au milieu d'une foultitude de produits décongelés et d'un décor maniaco-dépressif...