Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Un dîner joliment arrosé...

6 Mars 2010, 22:35pm

Publié par Docadn

Lors de la première rencontre LPV BzH, j'ai pu enfin mettre un visage
sur des intervenants locaux que je n'avais pas encore eu le loisir de rencontrer.
Ludo nous avait concocté un repas-débriefing mémorable.

 Il y a quelques semaines c'est Nicolas & Solenn qui lancent une invitation. Pas une hésitation, et nous nous retrouvons à 6 autour d'une table pour une formidable parenthèse de convivialité et d'agapes qui se termineront très tôt dans la journée suivante...

Pas de prise de notes, mais des impressions fortes à très fortes sur les quilles croisées ce soir. Elles sont toutes servies à l'aveugle, et la brouette de compétition que je suis dans cet exercice va s'en donner à coeur joie...

Sur des bigorneaux, tapenades, samossas chèvre & algues, Nicolas nous propose le 1er vin de la soirée.

Je le place en Loire, mais une petite résilience me fait pencher vers un chardonnay de Bourgogne (Ahh ce Laurent Tribut !!).
Bien évidemment, je propose Muscadet et c'est Bourgogne.On reste perplexe devant ce chardonnay atypique et bien fait et pour cause, c'est un Aligoté...

photos-2010-0008.JPG
Bourgogne Aligoté 2007 - Michel Bouzereau & Fils

Bien meilleur que celui d'Aubert de Villaine et objectivement bien fait. ***

Nicolas peine à retenir le bouchon de la seconde bouteille de la soirée. Voilà donc de la bulle.
C'est très oriental pour ma part,un véritable souk déboule dans les narines. "Safrané" dira Ludo. L'attaque est stupéfiante.
J'ai rarement bu une bulle aussi "bien calibrée". Elle a la taille parfaite pour moi. L'ensemble est une caresse, c'est quasi érotique, une impression de dosage qui disparaît rapidement pour laisser place à une pure merveille de blanc de blanc...

photos-2010-0007.JPG
Larmandier-Bernier Vieille Vigne de Cramant Grand Cru

Je ne connaissais ce domaine qu'à travers la cuvée de base qui m'avait énormément plu.
Là je touche à une dimension du champagne que je ne soupçonnais même pas. Assurément le 1er coup de coeur de l'année avec cette cuvée... ****

Nous passons à table et entamons le dîner avec "un foie gras et poire".

Le 3ème acteur de la soirée arrive. Là encore en blanc.
C'est fleuri, profond et déroutant côté nez. Une matière élégante, joliment corsée et tout en largeur. Les pronostics vont bon train.
Ludo annonce Rhône. Il est dedans. Il précise Sud, raté...
Donc retour dans le nord et la liste des grands blancs défile.
Nicolas nous donne un repère sur le fait que le vigneron est plus connu pour ses rouges que ses blancs... On finit par ne trouver que l'appellation et découvrir...

photos-2010-0010.JPG
Saint-Joseph - Les Oliviers - Pierre Gonon

C'était un 2004 de mémoire et première rencontre personnelle avec un St Jo blanc. C'est bon. ***
Le foie gras est vraiment divin et si vous passez par Les Remparts goûtez le !! Emilie le façonne vraiment très bien (et pourtant j'en ai mangé quelques kilos et suis plutôt "exigeant" sur ce dernier). Pas d'alcool, très peu salé. C'est une petite merveille...

C'est l'heure du plat, et je place ma quille, sur laquelle je n'ai strictement aucun recul... C'est phénoménal au nez, dense, riche et profond, limite alcooleux.
Ludo lance grenache après avoir pensé pinot. La matière est monstrueuse. Pinot inattendu pour mon palais, tellement c'est démonstratif.
Sa buvabilité me semble limitée (même expérience avec un CDR 2005 du château des Tours).
Nicolas lance alors "ce ne serait pas Confuron ? Je ne l'ai jamais bu, mais j'en ai parlé ce midi, et beaucoup lui reprochent ce côté démonstratif..."Bien joué...

photos-2010-0009.JPG
Côte de Nuits-Villages - Les Vignottes 1999 - Domaine JJ Confuron

Je suis aussi partiellement déçu par ma quille. J'aime beaucoup 99 en Bourgogne, mais là c'est vraiment too much pour mon palais...
**/**(*)


Ludo place son apport et annonce confiant : "C'est un Monsieur...".
Nico y voit une belle grenache,j'y vois plus généralement un rouge sudiste. Nous concluons pour un Rhône sud, puis sur Châteauneuf...
Je lance alors 98 puis 90, bingo sur 90. Le vin est aérien et d'une élégance absolue. Ca glisse et la trame est taillée au couteau à sushi !! La dernière fois qu'un Châteauneuf m'a fait cet effet, c'était Brunel. Je lance Brunel, signal vert....

photos-2010-0012.JPG
Les Cailloux - Châteauneuf-du -Pape - Cuvée Centenaire 1990

Un très beau vin qui confirme le franc penchant que j'ai pour les vins de ce domaine, injustement méconnu mais dont la production me va à ravir côté goût... ***(*/****
il sera un bon compagnon de route du veau marengo...

C'est le moment du fromage et celui de placer mon apport blanc. Le nez n'annonce pas de grandes choses. Ludo et Nico annoncent même une déviance liégeuse !!! La bouche ne semble pas confirmer la chose. Je trouve cela hélas étriqué et fermé à double tour... Ludo l'a bien placé en Anjou :

photos-2010-0001.JPG
Domaine Richard Leroy - Noël de Montbenault - Anjou 2005

Je suis profondément déçu par cette cuvée qui se goûtait tellement bien à l'achat aux Angevins en 2007. Un domaine que j'affectionne en temps normal.
C'était pas son jour...**

On annonce un blanc.Le nez évoque un élevage ambitieux. Après la Bourgogne, je pars instinctivement sur une nouvelle résilience de dégustation avec un Mas Jullien (dont Nico nous avait déjà gratifié).
Puis j'égrène toutes les régions de France en omettant juste Tulle et le territoire de Belfort, pour revenir sur un chenin (il y en a un poil dans le Mas Jullien mais c'est pas recevable..), et sur la Loire.
Ludo et moi sommes perplexes et confondus par la noblesse du vin évoquant toujours la Bourgogne. C'est fin, élégant et racé... L'étiquette découverte confirme ma perception du domaine...

photos-2010-0013.JPG
Clos Rougeard - "Chacé" 1998 - Saumur

Stupéfiant chenin d'un domaine que je qualifie depuis toujours comme "le plus bourguignon des ligériens" en rouge et qui enfonce le clou dans cette veine en blanc aussi... ***(*)
Et pour finir, il est d'une isolente jeunesse qui lui laisse encore une à deux décennies minimum de potentiel...

Un délicieux crumble pomme-ananas pour finir le repas et une dernière bouteille sacrifiée qui m'envoie direct à Olifland..."Ouh là !! Ça trousseaute ça !!" m'écriais je.
C'est "petits fruits rouges, ça pète, c'est goulu-gourmand". Je tente la star du moment... Raté. Je tente l'autre trublion du Jura... Gagné.

photos-2010-0016.JPG
Domaine André & Mireille Tissot - Trousseau 2006

Un trousseau de Stéphane Tissot (que j'ai en plus récemment acheté et sur ce millésime) comme je l'aime, franc et droit...***

03h00 du mat', j'ai des frissons, je claque les bises et démarre l'canasson,
 seuls sur la route à moitié gelée, c'est l'insomnie et le palais habillé,
je perds la tête et les quilles défaites sont toutes rangées dans le grand cellier,
c'est plein d'ivresse et de bouteilles vides...
et je conduis pas...


Bref, une très belle soirée et un grand merci à Nico & Solenn ainsi qu'à Ludo & Valérie... Ça va être dur de vous succéder, mais c'est à notre tour...

Commenter cet article

docadn 07/03/2010 18:35


Salut Jull,
Je plussoie pour le Brunel chez Éric, c'était en effet la cuvée de base... Joli sujet que "JJC et le démonstratif" à lancer sur LPV !! Gonon, c'est vrai que c'était joli, n'étant moi non plus pas
fan des blancs du Rhône, c'était une belle surprise...Et pour Leroy en effet un jour sans...
Merci Jull pour ton coaching de bouteilles, mais tu vois même quand j'amène du gros, c'est pas ça :-)))
Salut Alain,
BB a mis 15 ans et 5 albums pour torcher des textes éligibles aux victoires de la musique (pour une victoire en 2002 de mémoire),par contre coté égo, il avait de l'avance. Ma parodie m'a pris 2
minutes et j'ai le même perspective d'avenir en parolier qu'en dégustateur chevronné ;-))


AlainT 07/03/2010 17:53


Salut Jull,

Pour répondre à ta question, le 98 chez Eric était la cuvée de base, grand rapport qualité/prix/plaisir sur l'appellation.
Sinon, je disais justement à Doc que j'étais surpris pour le JJC, car les bouteilles de CDN bues sur les millésimes 93, 95, 96 et 97 se sont toujours montrées largement supérieures à leur niveau
d'appellation : du très beau Bourgogne, moderne certes, mais sensuel et juste. Et rappelle-toi à la Grange de Meslay il y a déjà presque 2 ans, c'était indiscutablement ceux qui se goûtaient le
mieux ce jour-là, parmi Lécheneaut, Duband, Nicolas Rossignol et Claude Dugat.
Sinon, pour le patron du blog, j'ai oublié de te féliciter pour ton adaptation libre du légendaire tube de Chagrin d'Amour (deviez pas être bien hauts à l'époque, bande de jeunots...), à une petite
nuance près : le canasson, c'est pas sympa !
Cela dit, pour une Victoire de la Musique, ça risque d'être encore un peu juste : n'est pas Biolay qui veut (salut Olif) !


jull 07/03/2010 17:34


bah mon salaud, LPVBZH est pas tres grand mais vous faites pas les choses à moitié!!!
de bien belles quilles dégustées (le miam avait l'air pas mal du tout aussi!!!), et j'aurais bien aimé etre là pour en gouter qq unes...
dans l'ordre
gouté l'aligoté de Nicolas Maillet il y a qq semaines, bof bof
Larmandier c'est du tout bon
Les Oliviers de Gonon (gouté un superbe st jo rouge 07 il y a une semaine) est certainement un de mes tout meilleurs blancs du rhone, fraicheur et elegance
le JJC, j'aurais vraiment aimé gouté, car le peu de quilles croisées ont toujours été à tres tres haut niveau, j'hesitais d'ailleurs à en acheter ayant un plan... le "demonstratif" me surprend, car
mes 3 fois j'ai eut droit à un vrai pinot, pur, sans esbrouffe et tres racé, bon 2 fois une romanée st vivant, ca doit jouer!!
ah Brunel... je me souviens du somptueux 98 d'Eric qui avait surclassé nos canernets (p-e excepté les buzz hard hier ;-o))), par contre etait ce la cuvée centenaire?
Pour Richard, un coup de malchance, une mauvaise bouteille certainement
Chacé le mauvais vin, il revient au goulot! je ne connaissais pas, uniquement le Brézé, juste un élevage tjs un peu trop perceptible pour moi, bus trop jeunes? d'ailleurs votre 98 semblait un peu
pareil
oui la prochaine va etre sacrement dur pour vous!!!
Martine assure à la cuisine?
Et puis si tu as besoin de conseils niveau glou, on peut p-e te refourguer qq bonnes quilles que tu n'aies pas l'air d'un kono!! ;-o)))
jull


docadn 07/03/2010 17:25


Faut reconnaître qu'il y avait de la belle quille... Pour Brunel,malgré toute la littérature cela reste assez confidentiel, et cette quille d'exception m'a renvoyé tout droit sur ce merveilleux 98
gouté chez Eric, coup de bol ... Coté progrès faut pas déconner, je suis et reste une brouette de 7ème division...


AlainT 07/03/2010 17:05


Eh ben, ça fait de la belle quille tout ça ! J'aurais volontiers testé quelques-unes d'entre elles, et assisté à tes fulgurants progrès à l'aveugle !
Pour ce qui est des Cailloux, c'est quand même un "2 étoiles guide vert", collectionneur de notes élevées chez Bob, mais c'est vrai pas trop médiatique chez nous. Pourtant, qu'est-ce que c'est bon
! Je me souviens comme toi du 98 sorti par Eric en toute fin de soirée, une merveille...
Alain