750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EscapadeS

Greniers St-Jean 2015, en brut de cuvaison... part 2

4 Février 2015, 21:26pm

Publié par Docadn

Bonsoir,

Un excellent dîner à "La Table d'Anjou" à Tiercé (résumé à venir), suivi d'une nuit sur le dos (ou comme notre limousin, à faire la teuf toute la nuit avec des djeunes), avant d'attaquer la suite et fin du grand raout bachique angevin.

Greniers St-Jean 2015, en brut de cuvaison... part 2
Greniers St-Jean 2015, en brut de cuvaison... part 2
Greniers St-Jean 2015, en brut de cuvaison... part 2

Première étape chez Sébastien Mann, dont je retiendrais seulement le Riesling Altengarten 12 à la profondeur notable, ainsi que le Riesling Grand Cru Pfersigberg 11 racé et précis.

Toujours en Alsace, chez Zusslin, seul le Riesling Clos Liebenberg 07, par sa singulière beauté, est parvenu à m'émouvoir.

Direction le Burgenland en Autriche, pour le Domaine Gutt Oggau, avec des blancs aux fruités et aux équilibres enthousiasmants, que les rouges ne confirment pas, en dehors de Bertholdi 11 au soyeux imposant, épaulé par un Joschuari 12 au crayeux et à la fraîcheur marqués.

Greniers St-Jean 2015, en brut de cuvaison... part 2
Greniers St-Jean 2015, en brut de cuvaison... part 2
Greniers St-Jean 2015, en brut de cuvaison... part 2

Retour dans l'Hexagone, chez la star "franco-nippone" du Château Le Puy, où Emilien 10 (millésime des 400 ans du domaine !!) domine de la tête et des épaules les versions 11 et 12 de cette cuvée. Pour Barthélemy (sans soufre), c'est sur le millésime 11 que je trouve le plus de plaisir !!

Chez Le Soula, grosse claque avec le "blanc" 07, alors que c'est le "rouge" 10 qui m'impressionne par sa finesse, sa puissance et sa cinglante netteté !!

Gros passage à vide chez Gramenon, où presque tout me semble sucré et/ou astringent au possible !! Seule La Papesse 14 tient son rang par sa grande mâche et son élégance.

Chez les soeurs du Clos Fantine, La Lanterne Rouge 14 est déjà une grosse gourmandise, quand Faugères 13 et Courtiol 13 ont une astringence rédhibitoire à ce stade !!

Sympathique "rang à boire" au Mas des Chimères, avec en pointe le "blanc" 13 frais et net. En rouge, l'échantillon tiré sur cuve de Nuit grave 13 semble déjà bien en place.

Greniers St-Jean 2015, en brut de cuvaison... part 2

Déjà la fin du salon pour mon palais exténué. Je me "termine" aux sucres, d'abord chez Tessa Laroche, avec une Cuvée de l'Abbesse 13 à l'équilibre épatant.

Puis un dernier "grand" verre que cet Auguste 14 (ex cuvée Vieilles Vignes) du Domaine des Sablonnettes (Christine et Joël Ménard), à l'amplitude, au fruité et à l'équilibre magistraux !!

Il est déjà 13h00, je quitte Les Greniers (bondés) avec une seule certitude : après 400 "grumages*" (et quasiment autant de crachats), j'aime toujours le vin et ses géniteurs !!

* Néologisme personnel tiré du verbe "grumer"
Commenter cet article
E
Mann, je suis fan! Content que tu aimes. Et puis le bonhomme est très sympathique.<br /> Par contre je trouve souvent les Riesling moins réussis que les Gewurz. Notamment ce qui sort de l'Eichberg et particulièrement en 2010...rhaaa lovely!
Répondre
D
Effectivement, il avait précisé près de 30 cuvées... Et il n'en avait que 7 à Angers !!
E
On parle bien du même! Mais comme il a pas mal de cuvées (je dirais au moins 20) j'imagine qu'il amène pas tout.
D
salut Emilien,<br /> La supériorité des gewurzt du domaine... j'aurais bien aimé te dire oui... si on en avait goûté un !! Mais sur les 7 vins présents, pas un gewurzt !! On parle bien du même Mann ?! <br /> PS : j'y connais rien en Alsace, mais Tempé, c'est trèèèèès bon, je me répète !!
O
J'ai personnellement adoré tous les 2014 de Gramenon, auxquels la (relative) dilution suite aux pluies diluviennes de septembre a apporté une remarquable buvabilité. Je les ai trouvé beaucoup plus salins et accessibles dans leur jeunesse que tous les millésimes antérieurs précédemment goûtés à ce stade. Comme quoi....
Répondre
D
Salut Olif,<br /> Oui, comme quoi... et je serais bien heureux de me contredire rapidement sur les 14 de Gramenon, car j'aime beaucoup ce domaine, jusqu'à dire quand ça ne me plait pas... vivement la mise !!