Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Articles avec #degustations

L'Australie provençale

3 Juin 2007, 14:30pm

Publié par Docadn

DSCN2388.JPGJe vous présente Loïc, un nain vendéen offert par un ami qui ne l'est pas moins (vendéen).
Eh oui Olif chez nous aussi les nains se sont bien adaptés au climat...
Il est bucheron de métier et fut inspiré par cette boutanche de shiraz australienne The Paddock 2005.
La robe est sombre , le 1er nez n'est (comme pour "les nominations au césar du son sont") pas très expressif. Une rotation du verre sur lui même laisse entrevoir des notes boisées mais aussi une expression sudiste. Puis apparaissent des notes de café, de caramel, les fruits rouges fugaces.
En bouche une matière moyenne douce et sucrée et se terminant sur des notes épicées. Une amertume au départ dérangeante s'estompe au fur et à mesure des gorgées.
Points positifs: un bouchon à vis, une étonnante douceur pour les 14° affichés, et le prix modique de 4,40 euros chez Michel
Edouard... Le tout embouteillé par un homonyme du célèbre Bibendum...
DSCN2392.JPGRetour dans notre hémisphère pour une virée du coté de Beaumes de Venise (surtout célèbre pour son muscat) au domaine de Durban. Tout d'abord quelques mots sur ce domaine qui possède le plus beau panorama viticole jamais vu de mes yeux vu la vérité (d'ailleurs ils sont bien ennuyés avec les visiteurs et autres curieux qui veulent pique niquer à tout prix sur leur propriété). C'est la cuvée prestige 2003 qui fut sacrifiée ce soir là. composée à 71% Grenache, 25% Syrah, 4% Mourvèdre (composition 2004 peut être un poil différente en 2003). La robe est sombre. Un 1er nez assez repoussant sur les abats, et l'écurie.  En bouche le coté animal se confirme... On l'oublie 1h00.
Le nez désormais exprime la terre chaude et le poivre. En bouche, on retrouve une jolie trame avec un soyeux agréable et l'expression de fruits rouges compotés. C'est bien bon (environ 8-10 euros au domaine). Et Loïc n'eut point envie de couper du bois sur cette dernière...





Voir les commentaires

Veillée d'escapade

27 Mai 2007, 20:02pm

Publié par Docadn

En cette fin de mois de mai, je fête, comme de nombreux "bébés des congés payés" mon anniversaire. Cette année j'ai un peu plus de chance que les échéances précédentes, car il tombe le week end. Et j'ai donc droit à un "pré anniversaire gustatif".quelques images des petites sottises picorées ce soir là...
DSCN2291.JPG
Quelques choux salés suivi de quelques gourmandises marines
DSCN2316.JPG
 
 
 
Assortiments de la Ria d'Etel et de Bélon
DSCN2289.JPG
suivi d'un Bleu de nos côtes au beurre d'escargot marocain*
DSCN2288.JPG

(*en fait nous avons remplacé le classique persil par la coriandre aussi appelée parfois persil marocain).
 
 
 
Et pour finir
DSCN2329.JPG

Une petite légèreté de chez Gloton mariant pistaches fraîches et coulis de fraise sur une mousse facon macaron...
 
Coté boisson c'est le Bollinger spécial cuvée qui ouvrît la soirée. Un nez toasté, une bouche toujours aussi charmeuse de part sa vinosité et sa bulle taillée au scalpel. Pour la suite nous allions à la découverte
d'un vin étonnant du domaine de Clovallon cuvée les Aurièges 2000.

DSCN2312.JPG

Une robe jaune or, une minéralité (type silex) qui saute au nez à laquelle succèdent des arômes de fruits jaunes (la passion notamment) et de tabac froid. En bouche une matière équilibré de densité moyenne (je trouve même cela typé chenin alors qu'il n'y en pas une molécule) des notes poivrées, c'est sec et c'est bon...
Bon il est tard et demain l'escapade commence...
 

Voir les commentaires

Petit bilan des REVEVIN 2007

25 Mai 2007, 14:03pm

Publié par Docadn

Comme promis un apercu des vins qui m'ont marqué lors de ces 4ème rencontres :
Quelques gourmands s'étaient retrouvés la veille au "QG" . Le champion du monde des blogs dédiés au vin ouvrit le ban (et le blanc) avec un délicieux
crémant du Jura de chez Ganevat au nom bien inspiré à la jolie bulle fleurant bon la pomme reinette et très typé chardonnay.
DSCN2223.JPG

Puis ce fut un panorama des vins du domaine de la Pépière
Des muscadets à des lieues des clichés qui leur collent aux basques. Mes préférés furent :
Le clos cormerais 1997 et la cuvée vieilles vignes que j'ai trouvé étonnamment "jurassico alsacien"par leurs expressions "oxydo pétrolées".

Le lendemain nous avions rendez vous avec les vins du Cêdre.DSCN2244.JPG
Dans la gamme du cêdre (ce sont les bouteilles à l'étiquette ronde) les
millésimes 2000 & 2002 se détachèrent des autres pour leur fraîcheur et le joli fruit. Un coté aérien pour le 2002 et un jolie trame pour le 2000.
Dans la gamme
GC c'est le fameux millésime 2003 qui eu mes faveurs pour son coté plein et soyeux, une petite bombe de cassis.
En fin de dégustation arriva
l'expression du château Lamartine (2000) qui malgré son boisé appuyé m'a séduit par sa juste sucrosité sa fraîcheur et son coté soyeux.
En fin d'après midi nous attaquions "les moelleux liquoreux accompagnés des
pates persillées"
DSCN2255.JPG
mon palais rendit son verdict par le tiercé suivant :
* La quintessence
(97) du domaine de Juchepie un très beau vin avec une matière énorme, sphérique et une rétro magnifique.
*
Johannisberg (2000) de Martigny (en Suisse on parle de "flétri sur souche" pour le passerillage) aux arômes de miel et de fruits jaunes confits doté d'une acidité de toute beauté et d'une matière remarquable.
* Banyuls (82) de Vial magnères cuvée Al Tragou un rancio très vieux à la robe acajou au nez de café de ratafia et d'épices et dont mon palais se régala sans réserve (ben oui celui là je l'ai pas recraché non plus).

Le lendemain nous ouvrions les hostilités par la botte italienne avec une revue du Roero,
DSCN2264.JPG
de belles découvertes avec notamment :
* Prachiosso (04) de Négro avec des flaveurs de fruits rouges présentant une très jolie matière mélant épices et sur une acidité sur le fil vibrante, un très joli vin.
* Cascina Val de prete (04) avec un nez boisé plutôt envoutant sur le marc, la vanille et le caramel et s'exprimant en bouche par une fraicheur et un fruité energique agrémenté par une jolie vague épicée le tout sur une bonne longueur.
*
Costa Stéfanino (04) qui lui est un Roero supériore sur des notes de fruits noirs et de figue il m'a plu pour son coté acidulé les belles épices qui déboulent juste derrière...

Nous enchaînions avec Marc Houtin et ses remarquables 2005 avec une mention spéciale à :
* Princé un 100% cabernet franc (mûr c'est tellement rare sur ce cépage n'est ce pas Laurent !!) qui est rond et qui nous fait le coup du comptoir des indes, c'est un festival d'épices, c'est très bon.
* Côteaux de l'aubance (avec ses 800 gr de sucres résiduels sur la balance) titrant à peine 11,5° aux arômes de miel, de beurre et de fruits exotiques, en bouche une matière énorme, du gras, et tout ça sur un équilibre magnifique chapeau bas Marc...DSCN2266.JPG
Puis le final avec les vins de Patrick Baudouin là aussi des bouteilles immenses avec (pour ma part) :

Après minuit (97) mélant les agrumes et la douceur d'un vin gourmand et jouissif.
Les sens du chenin (97) un extra terrestre de 1°( oui oui 1°) qui nous envoie de l'abricot en pleine poire et possédant une matière vive et une acidité démoniaque d'équilibre.
DSCN2273.JPG

Et tout cela ponctué par des vins surprises lors des repas ou les dégustateurs s'emploient à deviner (ou non) la provenance des breuvages proposés puis a s'exclamer sur la qualité surprenante ou décevante de tel ou tel vin.
D'agréables moments qui vous rendent accrocs à cette manifestation unique. Je me répète mais vivement 2008.

Petit jeu : une salade de fruits s'est glissée dans le texte à toi de retrouver tous les fruits...

Voir les commentaires

REVEVIN 2007 snif c'est fini...

20 Mai 2007, 19:06pm

Publié par Docadn

Escapade en Vendée pour la 4ème édition des REVEVIN... Grâce à la pipette aux 4 vins et au Chai Carlina (en fait un duo de Philippe & Philippe) de grands moments de convivialité autour des vins dont voici quelques photos :

DSCN2244.JPG

La rencontre des blancs et des pâtes persillées
DSCN2251.JPG

Escapade en Piémont à la découverte du nébbiolo
DSCN2265.JPG

Le très beau panorama 2005 des vins de Marc Houtin du domaine de la Grange aux belles
DSCN2266.JPG

Les impressionnants liquoreux de Patrick Baudoin
DSCN2273.JPG
Ces dégustations furent, je vous rassure ponctuées de repas servis sur la terrasse du Chai Carlina (tout à nous réservée) sur les thèmes du marais, de la mer et Eva Lallemant.

DSCN2258.JPGDSCN2269.JPGDSCN2271.JPGDSCN2272.JPG

Vivement 2008...
PS :Prochainement des commentaires sur les vins remarqués, et des nouvelles des côteaux du tricastin...

Voir les commentaires

Escapade en Tasmanie...

22 Avril 2007, 20:47pm

Publié par Docadn

J'ai, comme tout le monde (ou presque), rempli mes devoirs civiques et n'ai pas daigné prendre un jet privé pour cette lointaine destination.

Plus simplement, une escapade à travers une bouteille de pinot noir 2004 en provenance de cette île australienne, dont beaucoup d'entre-nous ne connaissent que le célèbre diable endémique, popularisé par les Lonney Tunes, plus connu sous le sobriquet de Taz.

Cette bouteille singulière m'a été offerte. Peu d'espoir de la trouver en France mais plutôt chez nos voisins d'outre-Quiévrain.

En effet être amateur de vin et belge a ses avantages et ses inconvénients...

Inconvénient : pas de production locale donc tout (ce qui peut l'être) est importé...Par contre ils ont exporté Annie Cordy, Salvatore Adamo et Frank Michael. Et ça, c'est vraiment pas sympa !!

Avantage : Ils ont des vins qu'on a pas, mais aussi leurs bières , leurs chocolats  et surtout leurs croquettes de crevettes...
Pour les amateurs des vins du monde, la Belgique est un marché intéressant pour découvrir des vins qui n'ont que peu de chance d'atterrir sur les linéaires gaulois.

Pinot noir 2004 Ninth Island :

La robe  est claire avec une très légère évolution. Le nez évoque la cerise, la prune, les fruits rougesaccompagnés d'effluves étonnants de figue
(c'est la 1ère fois que je renifle cela dans un pinot noir), additionnés d'un soupcon de bois...
En bouche, la matière est moyenne, toujours sur les fruits rouges, se délitant
rapidement. L'amertume massacre le tout, ça part dans tous les sens, l'oesophage déguste aussi en passant.

bref c'est vraiment pas terros, ça vaut quand même paraît-il 10 euros...

Bon, c'est rapé pour cette fois-ci mais j'ai d'autres flacons (plus prometteurs paraît-il) du pays des wallabies...

A suivre

Voir les commentaires

Randonnée rennaise

15 Avril 2007, 09:44am

Publié par Docadn

L'ouest étant pauvre en évenement de ce type, c'était une occasion a ne pas rater.
Comme beaucoup de salons les conditions ne sont pas optimales. Un énorme hangar surchauffé, des vins qui ne sont pas dans toujours à leur avantage...
Ce sont des allées calmes et desertes qui nous accueillent. Ce qui n'est pas pour arranger les vignerons présents qui déboursent près de 1100 euros pour louer leur emplacement pour 3 jours.
Un vigneron avait la veille fait une journée cauchemardesque avec la vente de ... 9 bouteilles.
Avec un passionné rencontré ici, nous nous attaquions donc à ce que je nomme la randonnée rennaise ou les chances de mourir de soif sont réduites a néant.

nous découvrîmes pêle mêle :

*champagne Boulard-Macaire et un très honnête BSA (brut sans année) tradition à la bulle fine sur des notes de pomme et de brioche, dosé au poil pour moins de 15 euros.
*Un champagne Axonnais Biard-loyaux avec un étonnant rosé aux accents fruités et acidulé comme un bonbon et d'un vineux charmeur à 13,80 euros. De plus j'y ai appris que l'appellation champagne s'étendait jusque dans la seine et marne...
*Les chablis du domaine Barat avec une jolie démonstration des terroirs et des minéralités qui en découlent dont les "Vaillons" (10,80 euros) et les "Mont du milieu" (12,30 euros) sur l'excellent millésime 2005 ont retenus toute mon attention.
*Une très belle étape bourguignonne chez Michel Magnien (et dont le fils Frédéric est très présent chez Carrouf avec des vins à la collerette couleur milka) et des pinots noirs de grande classe(et dont le crachoir était étonnament vide) notamment son Gevrey Chambertin 1er cru "les Goulots" et son clos de la roche. Ici nous sommes dans le monde exclusif des grands bourgognes en terme de prix puisqu'il faut débourser une moyenne de 40 euros pour les 1ers crus et plus de 50 euros pour le clos de la roche.
*Une énorme dégustation au domaine de la pinte (en bio) avec en point d'orgue "un rêve d'automne"("une expérience" du plus célèbre des moustachus d'Arbois, un vin de paille "oublié" de plus de 15 ans) inouï se troquant contre la modique somme de 130 euros les 37,5 cl.
*Un domaine fort sympathique et au rapport qualité prix probant : Brulesécaille.
*Une halte rapide pour un joli blanc sec (sauvignon 2006) à la Tour blanche. Un domaine au destin étonnant et au sauternes réputé.
*Un arrêt chez le très dynamique gendre de O.& H. Bour pour le domaine de Grangeneuve (coteaux du tricastin) avec l'incroyable "cuvée tradition 2005" (pour à peine 5 euros une affaire tellement en or qu'il n'y en avait plus à notre passage).
*Et pour finir le Clos Roca (coteaux du languedoc) un jeune couple installé à Nizas depuis 2003 et et dont la maîtrise est déja affirmée a travers la signature de chacune des cuvées.
C'est que nous repartîmes fort dépourvus en euros mais lestés de quelques dizaines de flacons dont le sort semblent scellés  et qui patientent dans la pénombre en attendant leur funestes destins...
Vous comprendrez aisement que je n'ai pas daigné faire de photo de l'affreux hangar.

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25